Qu'est-ce que la PAB?

La PAB ou Parole au bébé est une technique qui permet de rentrer en contact avec le bébé, qu’il soit encore dans le ventre de sa maman ou après la naissance jusqu’à l’âge de 2 ans environ (moment où il commence à parler) et parfois même en préconception. Ceci est possible grâce au test musculaire que l’on retrouve déjà en kinésiologie.


Cette technique a été développée par Brigitte Denis (Quebec) dans le but de pouvoir écouter, entendre, comprendre et transmettre ce que les bébés essaient de nous transmettre avec leurs pleurs, et leurs cris. Ces moments difficiles, aussi bien pour le bébé que pour les parents, sont souvent le reflet d’une gêne que le bébé n’arrive pas à exprimer.


Une PAB ne se pratique pas à distance et le bébé ou l’enfant doit être présent lors du rendez-vous, c’est son rendez-vous.

Pour qui? Pourquoi?

Les raisons qui poussent à prendre rendez-vous pour une PAB sont très variées :

En préconception :

  • Aider les parents à gérer les difficultés liées à des problèmes de conception,

  • Se préparer à une future grossesse.


Durant la grossesse :

  • Se préparer à la naissance,

  • Soulager les différents maux de la grossesse tels que les nausées, troubles du sommeil, etc,

  • Se libérer d’un stress ou de ses angoisses,

  • Ou tout simplement pour tisser un lien très fort avec bébé.


Après l’accouchement :

  • Mettre des mots sur les maux du bébé afin de l’aider à se faire comprendre et également aider les parents à le comprendre,

  • Apaiser le bébé,

  • Accompagner bébé lors des moments difficiles tels que le moment du sevrage, la reprise de travail de maman, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, etc.,

  • Lors de problèmes d’endormissement ou de troubles du sommeil,

  • Lors de maladies à répétition (otites) ou autre problème de santé,

  • Lorsque que bébé rencontre de grosses difficultés à gérer ses émotions

  • Ou à nouveau tout simplement pour tisser un lien très fort avec bébé.


La PAB peut également être un soutien aux parents :

  • Comprendre et accepter une fausse couche ou une grossesse extra-utérine,

  • Soulager une décision difficile à prendre, par exemple lors d’une IVG.