Qu'est-ce que c'est ?

Le réflexe est une réaction motrice automatique du corps. Les réflexes archaïques sont des réflexes avec lesquels le bébé naît, qui vont lui permettre de développer sa motricité volontaire. Les réflexes sont contrôlés par la partie inconsciente du cerveau (le tronc cérébral). Les premiers réflexes apparaissent in utéro et devraient être inhibés vers l’âge de 3 ans pour laisser place aux mouvements volontaires. Ils ont un grand rôle à jouer dans les grandes étapes motrices du développement de l’enfant.

 

Une bonne intégration des réflexes archaïques est essentielle pour poser les fondations des sphères cognitives, émotionnelles et corporelles.

Pourquoi nous influencent-ils ? 

Les réflexes n'ont pas surgi : la personne ne peut pas réagir de façon adéquate car elle ne connait pas le schème moteur du réflexe, elle ne l'a pas vécu. Par exemple, lors d'une naissance par césarienne ou lorsque que l'enfant saute une étape du développement, elle n'a donc pas activé certains réflexes.

 

Les réflexes n'ont pas été intégrés : le réflexe est encore présent car la personne est restée à un stade du développement du réflexe, il n'est donc pas intégré. Cela peut-être dû par exemple à un bébé trop stimulé (tenu debout alors qu'il n'est pas encore prêt pour cela,).

 

Les réflexes réapparaissent : les réflexes ont été parfaitement intégrés, mais resurgissent dans un moment ou dans une situation de vie ou la personne en a besoin, par exemple lors d'une période de grand stress, dans un moment de danger ou simplement une situation difficile.

Incidence sur la sphère émotionnelle

Capture.PNG

Timidité extrême

Peurs, phobies

Manque de confiance en soi

Difficultés relationnelles

Grande sensibilité émotionnelle

Incidence sur la sphère cognitive

Capture.PNG

Difficultés d'organisation

Manque d'attention et de concentration

Difficultés de lecture

Difficultés de raisonnement et de logique

Incidence sur la sphère corporelle

Capture.PNG

Troubles du sommeil

Manque d'équilibre et de coordination

Douleurs

Mauvaise posture

Problème ou retard de langage

Quelques exemples

Le réflexe tonique asymétrique du cou (RTAC) : joue un grand rôle pendant la naissance. C'est un réflexe très important pour les apprentissages. Il peut avoir des conséquences sur ; l'écriture, la lecture, l'équilibre.

 

Le réflexe de Moro : est un important réflexe de survie. Il aide à la construction de la sécurité intérieure et de la confiance en soi. Il peut avoir des conséquences sur ; la confiance en soi, problèmes d'hypersensibilité.

 

Le réflexe tonique symétrique du cou (RTSC) : participe à l'acquisition de la position assise ainsi que du 4 pattes. Il peut avoir des conséquences sur ; la posture, la coordination, l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

 

Le réflexe de Landau : permet la coordination entre le haut et le bas du corps. Il peut avoir des conséquences sur ; l'attention et la concentration, la maladresse.

Ce que je propose

Ensemble nous allons définir un objectif : cet objectif pourra aussi bien être travaillé en intégration des réflexes archaïques qu'en médiation par l'animal ou en kinésiologie.

 

Effectuer un bilan réflexe : le bilan dure environ 1h30. Différents réflexes seront testés pendant cette séance, en lien avec l'objectif. Pour les personnes souhaitant également intégrer la médiation par l'animal à leur suivi, une présentation des animaux médiateurs sera effectuée.

 

Suivi : pour un suivi uniquement en intégration des réflexes archaïques, les séances seront planifiées toutes les 3-4 semaines. Pour les personnes souhaitant combiner réflexes et médiation animale, je propose un suivi hebdomadaire.

 

Ces approches constituent un excellent complément aux suivis réalisés par les professionnels de santé et thérapeutiques (psychomotriciens, ergothérapeutes, logopédistes, etc). Elles ne remplacent en aucun cas ces thérapies.